Archives de Tag: mots

La double intention de partage

Par défaut

Tweeter des informations, des commentaires, des idées : INFORMER et S’INFORMER

En classe, hier, nous avons reçu deux auteurs qui sont venus nous partager leur chemin de vie, leur rencontre littéraire avec les mots.

Totale improvisation, j’ai lancé le défi à mes élèves de parvenir à tweeter simultanément en partageant les informations cueillies çà et là dans les discours. Que 12 portables disponibles… Qu’à cela ne tienne, on se lance dans le partage polysémique!

Pour s’assurer du respect inhérent à leur démarche, ils ont su s’informer auprès desdits visiteurs quant à leur confort vis-à-vis la procédure. (Je suis si fière! Maxime et Émy ont bien formulé la demande!) Et ils étaient partis! Je ne savais pas ce que cela allait donner. Crainte soudaine. J’étais prise d’un certain vertige. « Fais-leur confiance, Anick! »

Vous irez voir #sdachutes… (Ce matin, ils m’ont eux-mêmes dit que la qualité de la langue n’était pas à son meilleur, car ils voulaient faire vite pour éviter d’écrire trop longtemps et de perdre le fil de la conférence… on a discuté des moyens! C’est ça l’apprentissage, non?)

C’était tout un défi, Mme Anick, d’écouter, de mémoriser, de composer et de corriger en même temps! Beaucoup de gestes mentaux!

Visite de Priska Poirier

Tweeter des assemblages de mots, des images littéraires, de la poésie : S’ÉVADER, BERCER PAR SES MOTS

Si depuis le début de l’aventure des #MduM les élèves partagent des informations, aujourd’hui, nous avons abordé l’aspect littéraire d’un partage à saveur créative.

Origine de ce revirement : Rencontre d’auteurs hier en classe.

Pour suivre la vague (le jeu de mot, dont je me suis aperçu à la relecture, comment dit-on, post-scriptumement?! était bien involontaire, mais coquin au final. Je le laisse là! Vous comprendrez…), lorsque l’occasion s’est présentée, j’ai dévoilé aux élèves, qui venaient de découvrir en Georges Perec un fou de la forme (parce que oui, en 1ère secondaire, nous avons parlé du fond et de la forme!), l’existence d’un institut de Twittérature.

Twittérature, que connait-on comme mot dans ce mot-valise judicieusement assemblé? Facile! Nous sommes maintenant des experts de la création de sens à l’aide des « petits mots dans les grands mots »! Mais qu’est-ce? Pour l’exemplifier, j’ai fait appel à cette idée d’#Eausanso portée par la toujours aussi imaginative @BrigitteProf et soutenue par de ferventes « twittériennes », @nathcouz et @Aurise.

L’effet a été immédiat.

– Est-ce qu’on peut en faire?

Des Lipolys? (*néologisme créé par Strofka Méop)  Mon cours ne prévoyait pas cela. Déjà, nous avions pris un détour… Allais-je taire cette envie d’écrire? Réprimer ce besoin de créer?

Tandis qu’ils s’évertuaient à faire couler leurs idées « sans o », j’entendais:

Mme Anick, on pensait que ça allait être facile! C’est toute une gymnastique mentale! Il y a vraiment des élèves du primaire qui y parviennent?

Démonstration faite, la grandeur du défi était à son paroxysme. Le temps avait pourtant fuit.

Nous sommes vendredi soir, et si je me branche sur mon fil Twitter de classe, je les vois leurs tweets. Certains empreints de traces de dyslexie, d’autres d’accès de confiance en bonpatron.com, et j’en lis plusieurs qui me font sourire. Et sourire de fierté, ça se peut!

Tweet

La richesse d’un réseau

Avoir fait ces rencontres pédagogiques avec de grands pédagogues explorateurs innovants et maintenir un cyberlien avec eux par l’entremise de réseaux sociaux, ça nourrit et, surtout, ça fait découvrir des ailleurs d’apprentissage inespérés et inattendus.

@BrigittePorf publie, elle écrit bien et sa plume est d’une pertinence inouïe. Consultez son billet de l’Eau sans O sur son blogue.

@Aurise propose encore d’autres formes pour les microblogues dans son billet Twittérature, formes brèves et contraintes bénéfiques.

Sur mon Pearltrees, vous trouverez aussi d’autres blogues riches.

Publicités