Une aventure, c’est le cas de le dire!

Par défaut

De recueil de textes lus et annotés suivi d’un examen de lecture, la séquence d’enseignement Les Merveilles du monde contemporain rédigée en 2008, alors que j’avais encore beaucoup d’énergie, est devenue potentiellement une histoire d’étape Lanaudière-Laurentides, adaptation scolaire-régulier, old and new school.

Si la semaine dernière nous nous sommes questionnés sur le concept d’identité numérique en prenant position physiquement et mentalement lors d’un débat kinesthésique, en composant des cartes de jeu Questions-Réponses, en empruntant ensuite les règles et la planche du jeu Cranium, en réagissant au visionnement d’une vidéo sur l’identité numérique par le biais de Twitter, et ce, après avoir conçu une charte d’utilisation, cette semaine, mes élèves découvrent le monde et ses merveilles sans autre limite de sélection que l’émerveillement. Et ils partagent leurs découvertes. Sur Twitter.

Parfois, on doit intervenir sur les choix de photos utilisées et, puisque c’est un endroit public, on se questionne ensemble. Et l’élève fait le changement le soir-même. Avancement! Et un autre s’informe auprès du groupe de l’exactitude de sa compréhension du devoir à faire, et ce, sur Twitter. En même temps que l’un partage ses notes de classe inversée en intégrant l’image de son Popplet dans un gazouillis, un autre, plus rebelle, se joint enfin à l’aventure et y prend part. Victoires!

Je découvre enfin, en pratique, en réalité, en vrai les effets de tous ces changements opérés dans ma vision, dans ma pratique, dans ma formation grâce à toutes ces rencontres tantôt cyber réelles, tantôt réellement 3D.  Alors qu’on croirait que pour parvenir à jongler avec toutes cette technologie et les inquiétudes qui lui sont inhérentes, je prendrais part à des formations à ce sujet pour parvenir à tout saisir, à tout maitriser, j’opte pour explorer le cerveau, l’intelligence multiple, les diverses pratiques pédagogiques, etc. Et le reste, le côté techno, il est si simple à apprivoiser! Tu as un besoin, tu trouves un moyen en questionnant ton réseau professionnel qui finira par s’élargir au fur et à mesure que l’exploration se fera. « Step by step » On fait du pouce sur les idées et les conseils des autres et on devient ensuite apte, à notre tour, à accompagner un autre collègue. Du mentorat à l’école, et aussi du cyber mentorat!

Enfin, l’aventure se poursuit! Chaque jour, on s’amuse!

Je referai un topo de l’avancement à la fin du bloc 2. Pour parler le même langage, sans doute gagneriez-vous à consulter le site de ma classe 😉 Suivez-nous aussi sur Twitter @Classe_dAnick !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s